Quai de Bacalan, Bordeaux
+0606060606
effetdebord@gmail.com

Digmasbord : L’évolution de la communication entre journalistes et communicants

L'équipe Digmasbord Effet de Bord analyse le Marketing et la Communication

Les Feux de L’amour des Journalistes et Communicants

Le Marketing n’est pas seulement fait de stratégies vouées à attirer des clients vers un produit spécifique. Pour faire intéresser, il faut néanmoins communiquer. Et qui peut communiquer outre votre marque et vos canaux de communication d’entreprise ? Et bien les journalistes et les communicants. L’équipe Digmasbord se penche sur la relation parfois complexe qu’entretienne ses deux métiers qui peuvent potentiellement servir à votre communication de marque. Puisque vous le savez mieux que nous, il n’y a pas de marketing sans communication comme il n’y a pas de fumée sans feu.

Sachez-le, les relations entre attachés de presse et journalistes ne sont jamais rose alors que normalement cela devrait aller pour le mieux pour les Tic & Tac de la communication.
Entre interdépendance et rivalités, portrait de ceux qui font et défont l’information.

Digmasbord analyse le rôle de chacun

Lors d’un récent sondage paru dans Stratégies, 20% des journalistes français avouent être stressés par le harcèlement des attachés de presse. Dans les faits, l’un est là pour apporter de l’information et espérer une publication, tandis que l’autre est là pour l’analyser et la traiter. Même si les recherches d’informations personnelles (#Wikipedia) prennent une grande part des sources d’informations des journalistes, elle reste néanmoins minime face à celle occupée par les communicants et plus particulièrement les attachés de presse.

« L’attaché de presse doit me faire gagner du temps »

Réel bras droit du journaliste, l’attaché de presse organise et gère l’information de façon à ce que le journaliste puisse la traiter dans les règles de l’art (N.D.L.R : D’après la charte d’éthique des journalistes l’information doit être de qualité, complète, libre, indépendante et pluraliste). L’attaché de presse doit connaître au préalable l’information qui intéresse le journaliste, une exclusivité qui intéressera son lectorat. Selon Digmasbord, c’est là où l’attaché de presse doit être efficace, il doit bien évidemment connaître les finalités du message qu’il doit faire passer, mais également comment les faire passer au mieux auprès du journaliste.

L’attaché de presse d’un événement en particulier devra ainsi communiquer au journaliste les informations nécessaires à la rédaction de son article pour faire sa promotion (sans pour autant harceler la rédaction).
Quand on commence à comprendre le rôle de l’un et de l’autre, l’un ayant besoin d’un relais pour son information et l’autre ayant besoin de l’information pour la relayer, on peut comprendre qu’il peut y avoir certaines tensions au sein de cette relation.

Aide, Favoritisme et Sollicitation

« Le Journaliste ne touche pas d’argent dans un service public, une institution ou une entreprise privée où sa qualité de journalistes, ses influences, ses relations seraient susceptibles d’être exploitées ». Quand nous sommes journalistes, que nous avons derrière nous un support de presse qui relaie nos articles et que nous intéressons apriori les chargés de communication, les avantages d’être reçu dans un bel hôtel n’influencerai-t-il pas la rédaction de l’article sur l’événement ?

Face à des centaines d’invitations à des événements, l’équipe digmasbord en reçoit d’ailleurs également, le journaliste peut se sentir privilégié, il ne paie pas le prix de la pièce de théâtre dont il va faire la critique mais il se doit néanmoins d’avoir une entière indépendance éditoriale.
Alors on peut se demander, finalement c’est un peu du donnant-donnant, gagnant-gagnant non ? Finalement, l’attaché de presse met à disposition des journalistes une information qui bien entendu avantage son client tandis que les journalistes relaient l’information si elle est en accord avec leur lectorat.

 

Partenaire Particulier

Même si dans les textes cette coopération devrait se faire dans un respect mutuel, les faits sont un peu différents. En effet, le journaliste est ainsi assailli chaque jour par des centaines d’emails et d’appels téléphoniques leur proposant chacun le sujet du siècle.
Loin de la relation « gagnant-gagnant », le journaliste intéressé par un évènement devra se plier aux exigences du communicant, en terme de date de parution, d’angle d’écriture à prendre, des questions à poser lors d’une éventuelle interview ou encore pour la soumission de l’article dans le but d’une relecture avant publication filtrant les propos n’étant pas dans l’intérêt de la personne interviewée.

Mais de l’autre côté la musique est la même, le quotidien des attachés de presse diffusant leurs communiqués de presse est également stressant. Dans les minutes qui suivent l’envoi du communiqué de presse, il faudra effectuer les « relances téléphoniques » à quelques 150 journalistes « cible principale ».

Pour un communicant ou plus précisément un attaché de presse, il n’est pas question d’essuyer un seul non, chaque interview devra être parfaitement orchestrée jusqu’à la parution de l’article. Aucune fausse note ne sera tolérée. L’exercice sera répété jour après jour jusqu’à en faire une activité quotidienne, nerveusement énervante et physiquement fatigante.

Un nouvel arrivant

Les journaux ne sont plus édité qu’en version papier mais sont maintenant adapté pour le moyen de communication que les journalistes craignaient, Internet.
Les journalistes ayant l’habitude de faire face aux attachés de presse font maintenant la connaissance de responsables SEO (Référencement WEB) ou encore Community Managers. Ces nouvelles têtes pensantes de l’internet, adaptent et relaient l’information sur internet afin d’être lue, échangée et commentée par les internautes (Version numérique du lecteur lambda).

Les journalistes doivent ainsi adapter leurs articles et contenus aux politiques de référencement de sites internet qui mettent l’accent sur les « mots-clés ». Les titres des articles doivent également être compréhensibles par tout le monde et percutants dans le but de faire du « buzz » dans le cas d’une information exclusive.

Les tensions et rivalités entre journalistes et communicants sont ainsi loin d’être terminées face à des nouveaux arrivants sur le marché.

SI vous avez apprécié ce contenu, libre à vous de le partager et d’interagir dessus. L’équipe digmasbord aime recevoir des avis convergents et divergents qui nourrissent son propos. Ains, la relation entre journalistes et communicants reste et restera complexe puisque l’un devra comprendre les enjeux de l’autre pour en tirer le meilleur parti.

Nous avons pu ainsi voir que la relation entre ces deux métiers est pour le moins complexe. Elle l’est encore plus quand vous avez, vous, à interagir et faire comprendre votre mission aux deux parties. Puisque si votre message commercial est bien clair dans votre tête, il est néanmoins nécessaire de l’adapter à chaque cible et surtout à chaque canal. Face à ces évolutions de canaux de communication, vous pouvez découvrir notre article qui traite du sujet et de l’évolution du marketing face à l’arrivée du géant internet : L’évolution du marketing